22 mai - Orange Day

Aujourd'hui, retour très fatigués, après un long week-end d'Orange Day, occupés à délivrer Cochise et Ulysse Grant !

En effet l'Orange Day consistait en plusieurs jeux.

D'abord on a passé l'après-midi du samedi à chercher des pépites d'or dans les bois, pour pouvoir payer la rançon du grand chef indien et du président des Etats-Unis.

Ensuite, le soir, on a fait une soirée « Casino » pour gagner encore des sous ! En effet, l'orfèvre qui avait évalué les pépites d'or l'après-midi, s'était fait ravir son butin, et nous on a essayé de trouver l'auteur du larcin. Ce traître, je vous le donne en mille, c'était Camille Peltier, alias « Maréchal ferrante »! Au début il y avait plein de gens soupçonnés, et nous on devait trouver le coupable, en fait c'était UNE coupable, qui avait volé pour payer l'enterrement de son mari, mort à la guerre !

Le lendemain matin, après une nuit agitée, on a cherché la carte permettant de trouver enfin Grant et Cochise ! Et l'après-midi, on a réussi à les retrouver dans le parc du Fort, rachetés par nous, avec la rançon que nous avions gagnée au milieu de toutes ces péripéties !

Petite précision qui a son importance, la « nuit agitée » a consisté à essuyer un violent orage survenu en plein milieu de la nuit, vers 3 heures du matin ! Là on est dans le réel, on n'est plus dans le jeu ! Les chefs ont eu leur tente qui a pris l'eau. Nous on a eu de la pluie sur notre tente, voilà pour l'imprévu... et pour la fatigue, une nuit presque blanche passée sous les éclairs !

Léo Côtez

 

voir les commentaires [5] | poster un commentaire
Lettre de correspondance - Camp BEIJING 2011







Anne-Sophie attent vos feedback grâce aux commentaires que vous pouvez lui laisser ci-dessous ou bien en lui envoyant un mail. Merci d'avance.
poster un commentaire
Interview de Stéphane Hessel - "Je veux encourager les jeunes !"




En plus vous pouvez voir l'interview en live en cliquant sur ce lien : VIDEO de Stéphane HESSEL
poster un commentaire
19 avril - Un nouveau départ chinois

C’est en Janvier 2009 que j’atterris à Pékin, là où mon école de commerce TEMA de Reims Management School m’envoie pour un échange universitaire. Je parlais un peu chinois mais j’ignorais que j’allais trouver à Pékin bien plus qu’une validation de diplôme. J’ai retrouvé en Chine, la grande famille scoute. Je n’avais pas imaginé que j’allais revivre à Pékin les grands moments scouts que j’ai connu dans le groupe de Tinqueux Saint Pierre, en France.
C’est lors de mon enregistrement sur le registre des français à l’Ambassade de France que tout a commencé. Sur le panneau d’affichage, j’aperçois un logo, celui des Scouts et Guides de France ! Un appel, un premier diner avec la maitrise et me voici avec un foulard rouge et bleu et une chemise aux couleurs du Groupe Matteo Ricci, en route pour une mission de cheftaine Scouts et Guides à Pékin.

Loin de la France, le scoutisme perd les clivages des différents mouvements et l’on se retrouve tous sous la même bannière, une sorte de scoutisme où chacun exprime sa sensibilité à travers une pédagogie adaptée à tous. Chacun se doit d’apporter sa différence à travers les valeurs fondamentales du scoutisme.
Pari gagné à Pékin ! Le Groupe SGDF se compose d’une soixantaine de jeunes âgés de 7 à 15 ans, tous français et pour la plupart expatriés depuis leur enfance.
En Septembre 2009, le groupe s’est restructuré suite à un nombre d’inscriptions important. Filles et garçons ont été séparés. Le groupe est en perpétuel mouvement suite aux activités professionnelles des parents. En moyenne, un scout reste deux ou trois ans à Pékin.
Le groupe est accompagné d’un prêtre français, chargé de la paroisse Nantang et d’un séminariste missionné pour une année. Les responsables de groupe Domitille et Renaud de Belmont ainsi que toutes les familles des jeunes respectent la tradition des repas de chefs et quel bonheur ! C’est toujours une bonne occasion de se rappeler des saveurs culinaires de la France.

Les chefs ? La maîtrise est très diversifiée. Nous venons de tous les mouvements scouts et sommes de passage le temps de quelques mois (échange universitaire, stage à l’international, Volontariat International en Entreprise, etc.).
Le mode d’emploi ? Pour celui qui n’a pas vu la petite affiche à l’Ambassade de France, il lui suffit de se rendre à la messe du dimanche soir à Nantang et le tour est joué ! Nous passons la soirée autour d’un chaofan (riz sauté) et d’un jing de jiaozi (100g de ravioli) avec les hefs qui y seront et hop, quelques jours plus tard, nous nous retrouvons avec un foulard, un dizenier et une trentaine de scouts plein d’énergie … voici la méthode de recrutement franco/chinoise !

Et nos scouts ? Ils sont surprenants. Vivre en Chine à la manière française est leur quotidien. La plupart d’entre eux voyagent beaucoup, parlent plusieurs langues, sont scolarisés au lycée français ou international.
Notre année scoute ? Elle est courte. Elle commence mi septembre pour se terminer avec le « camp d’été » fin avril/début mai. L’été, tous nos scouts partent vers d’autres horizons, souvent pour retrouver leur berceau familial en France.
Nous nous retrouvons une fois par mois le dimanche en uniforme (chemise bleue ciel pour les louveteaux/jeannettes et bleue marine pour les scouts/guides, pantalon beige et foulard rouge et bleu) pour vivre ensemble, des moments forts du scoutisme.

Nous n’avons pas de local. Notre seul toit est une terrasse couverte chez notre séminariste. Elle abrite de nombreuses malles, tentes, infirmerie, documentation pédagogique, etc.
Nos activités ? Elles peuvent surprendre les nouveaux chefs mais il faut s’adapter aux caprices de la météo. En hiver, la thermos de chocolat reste notre fidèle compagnon pour affronter le grand froid et le vent et l’été, les crèmes solaires prennent le relais.
Nos grands jeux se font sur les lacs gelés de la capitale pékinoise, à ski dans les montagnes du Hebei. Nous organisons des activités sportives dans le parc de Ritan, ou encore des journées de groupe avec des Olympiades à ChaoYang.
Lorsque l’heure du week-end arrive, c’est toute une organisation. La Chine n’offre pas les mêmes possibilités de lieux et de déplacements. Trouver un endroit où il est possible de respirer l’air frais de la campagne, c’est déjà toute une victoire !
Nous louons des petits vans, et nous partons comme tous les scouts du monde, tentes sur les épaules, gamelles dans les sacs et carnets de chants en mains pour vivre sous la neige ou sous le soleil.
Les camps ? Ils durent entre 3 et 5 jours. Loin de la métropole, nous adaptons et nous nous adaptons aux réalités du terrain. Mais, une chose reste immuable, c’est l’enfant et son imaginaire : de Paris à Pékin, les mêmes thèmes, les mêmes activités, les mêmes personnages magiques !

Pendant deux ans, j’ai encadré ces scouts, j’ai vécu et partagé des moments inoubliables en découvrant le scoutisme français à l’international. Quel frisson lorsque vous faites une Promesse Scoute en pleine nuit, sous un ciel étoilé sur la Grande Muraille de Chine.
Là, vous mesurez la dimension universelle du scoutisme !
Je souhaite à tous de vivre cette expérience hors du commun, riche en rencontres. Je souhaite à tous de pouvoir vivre la cohésion et l’esprit d’équipe qui se créent spontanément entres les chefs dès que l’on porte le foulard en dehors de nos frontières.
A des milliers de kilomètres de la France, le scoutisme prend toute sa dimension humaine.

Le 28 Avril 2011, je m’envole à nouveau vers Pékin pour encadrer en tant que directrice de camp les camps guides et louveteaux. Le groupe Matteo Ricci a besoin de chefs titulaire du BAFA. Merci à eux d’avoir pensé à moi.
Peter Pan et Ulysse, j’atterris bientôt, préparez-vous !

Un article d'Anne-Sophie Malot

voir les commentaires [1] | poster un commentaire
9 avril - Engagement de Camille Peltier et accueil de Loïc

Après cette année si riche passée au sein de la maîtrise louveteaux jeannettes, Camille Peltier faisait son engagement de cheftaine le 9 avril à l'église Sainte-Bernadette de Tinqueux, répondant, comme elle devait le dire dans son propos, à l'appel de Baden-Powell :

La question n'est pas : qu'est-ce que je peux avoir ?
Mais qu'est-ce que je peux donner dans la vie ?

Nous avons partagé le moment de son engagement dans une cérémonie joyeuse et sympathique, qu'officia le Père Jean-Pierre Robinet curé de la Paroisse de Tinqueux, et devant ses louveteaux et jeannettes, des parents, les membres de l'équipe de groupe et ses amis de l'aumônerie - une belle communauté soudée autour d'elle.

Le texte perso indique sobrement la rencontre récente de Camille avec le mouvement scout et l'engagement fervent et enthousiaste qui s'en suivit.

Nico, Amaury, Camille L. et Loïc sont témoins de cet engagement.

Comme Camille l'avait souhaité, ce fut son amie Marie qui lui remit l'insigne des SGDF, la croix scoute, salut de Paix, salut de la Communauté, avec les accents du chant de la Promesse repris a capella par l'assistance :

« Devant tous je m'engage
Sur mon honneur
Et je te fais hommage
De moi, Seigneur ! »

Le chant final « Folie de croire, dans ce monde qui s'en fout, je crois en Dieu quand même, autre forme de folie, je veux vivre pour Lui » est repris par tous, en écho au chant de la Promesse.

Loic

Ce fut aussi l'occasion d'accueillir officiellement Loïc comme chef louveteaux. Il portait pour la première fois la chemise orange et les enfants lui ont remis le foulard et les insignes du groupe. Nous lesoutenons, comme le dit Thierry, dans sa démarche d'engagement.

Comme libérée soudain, la meute des louveteaux et jeannettes du fond de l'église fondit sur Camille et Loïc, dans un grand brouhaha d'affection et de reconnaissance, pour cette année passée ensemble dans les jeux, les tâches et les instants partagés !

Moment fort pour le groupe d'avoir un engagement de cheftaine et de pouvoir accueillir de nouveaux chefs, se disait-on sur le parvis de l'église, parsemé des tulipes de ce printemps précoce.
Loic
                                                                                         Article d'Hubert Cotez

voir les commentaires [1685] | poster un commentaire
9 avril - Promesses Louveteaux

 

« Parce ce que j’aime les moments passés avec mes amis », « Parce ce que je veux  apprendre à vivre proche de la nature », « Parce que je veux aider les autres et les consoler dans les moments difficiles », « Parce que j’aime ça », -« Parce que je m’amuse », « Parce que je m’y sens bien », « Parce que je voudrais que la peuplade fasse réellement partie de ma vie »….    

Par un bel après-midi ensoleillé, les louveteaux ont, le 9 avril dernier, fait leur promesse. Quand leurs aînés promettent de servir au mieux, les louveteaux promettent de fait de leur mieux pour rester fidèles à leurs amis, leur religion, les lois de leur peuplade.

Entourés de leur famille, leurs amis, et sous le regard attentif de leurs parrains et marraines (un chef, un membre de la troupe, un grand-frère), ils ont promis : promesse


« Je sais que vous serez toujours avec moi
Même quand j’oublierai un peu notre loi.
Avec l’aide de Jésus, de vous tous et de notre loi, je promets de faire de mon mieux pour :
Prendre confiance en moi
Apprendre à vivre avec les autres
Participer au monde qui m’entoure ».

Ce moment solennel fut suivi d’un gouter partagé, puis nous avons ensemble rejoint l’église afin d’accompagner Camille dans son engagement.                                                                                        



 Article de Laurence Graesslin


voir les commentaires [7] | poster un commentaire
La promesse des compas 2ème temps


Devant leurs familles, leurs amis, quelques familles du groupe, des paroissiens et des responsables du mouvement, l'équipe "compas 2" a prononcé sa promesse ce dimanche 3 avril. Margot, Ségolène, Eléonore, Gaël et Mathieu et Quentin ont exprimé tour à tour comment le scoutisme les a aidés à grandir et comment il fait partie de leur vie. Construire un projet d'équipe ne peut se réaliser qu'en comptant sur d'autres et sur des valeurs partagées. C'est ce qu'ils ont rappelé aujourd'hui. Au Sénégal en août prochain, ils se mettront au service d'une association qui fabrique des "éco-dômes" et partiront à la découverte du pays avec des scouts sénégalais. Ils auront l'occasion d'en reparler ! 

poster un commentaire
Le CCFD a fêté ses 50 ans, samedi 26 mars dernier à Troyes

Partie prenante du CCFD, plusieurs scouts et guides de Champagne Nord ont fait le déplacement à Troyes, dont 4 de Tinqueux, Coline, Eliott, Margot et Fanny, accompagnés de leurs familles et de près de 1500 participants à cette journée.

Se sont succédés des jeux pour tous les âges : un jeu de l’oie géant, un tour du monde à la découverte des 5 continents par les témoignages des 5 partenaires venus de Corée, du Pérou, du Kosovo, de l’Afrique du Sud et de Palestine, un spectacle de cirque, un jeu scénique réalisé par des jeunes en aumônerie, une table ronde sur la solidarité aujourd’hui. Sans oublier les nombreux stands tenus par les associations partenaires du CCFD. Le déjeuner a été préparé avec des produits locaux par de nombreux bénévoles, qui ont participé grandement à la réussite de la journée.

« 50 ans déjà, 50 ans seulement » tel a été le sloggan de cet anniversaire. Près de 500 projets en partenariat existent aujourd’hui dans 63 pays, mais il reste encore beaucoup à faire pour qu’ « un autre monde soit possible autrement » ! Retrouvez toutes les informations sur le site du CCFD :
http://ccfd-terresolidaire.org/

voir les commentaires [1] | poster un commentaire
"Harmattan" - Journée de solidarité
Samedi 19 mars, presque toutes les chemises rouges ont répondu à l’appel du Territoire : vivre une journée de solidarité appelée « Harmattan », du nom du vent chaud qui souffle dans le désert et bouscule les habitudes. Dans le dynamisme de Cité Cap vécu l’été dernier, et suite à leur engagement citoyen, les pionniers/caravelles du Territoire ont été invités à donner leur temps, leurs idées et leur générosité au service d’associations rémoises, de structures d’accueil de personnes handicapées et de maisons de retraite. C’est ainsi que les jeunes de Tinqueux, forts de leurs talents de musiciens, sont allés chanter avec les personnes âgées de la Résidence d’automne. Un moment très réussi, car ils avaient choisi (et appris) des chansons d’une autre époque, qu’ils ont accompagnés avec talent ! Ils ont pu prendre un peu de temps pour parler avec les plus valides et les écouter raconter leurs souvenirs de jeunesse ! La veillée, grand jeu animé par Mathilde et Clémence, a permis à toutes les équipes de raconter les moments forts de la journée, et de repartir riches des échanges vécus.
voir les commentaires [1] | poster un commentaire
Orange Day - 13 mars 2011

Orange day particulièrement réussi avec la participation des groupes de Rethel, Reims, Châlons en Champagne, Epernay et Vitry-le François.

Nous sommes partis sous une petite pluie de printemps et les prunus en fleurs. Nous sommes revenus sous une pluie battante et avec bonne humeur ! Sur place nous avons retrouvé les différents groupes de tous les forts et commencé les activités : fabrication de torches, de drapeaux, de toiles, et lancer de boules sur un bison !
Il faut dire que nous nous étions maquillés avec les chefs ( ce qui explique les traces de flèches sur les joues !).


Après ces occupations matinales, un repas tiré du sac, puis "Le" grand jeu des quatre couleurs qui a duré tout l'après-midi : combat de coqs et vols de drapeaux. Le temps de refaire l'appel et nous sommes de nouveau dans les cars. Il a commencé à pleuvoir quand nous sommes arrivés à Reims !
Les torches fabriquées seront utilisées pour le prochain Orange day qui aura lieu à Vitry-le-François au mois de Mai.

A bientôt et merci aux chefs et aux parents ! 

                                                                                         Article d'Hubert & Léo


Quelques photos de cette rencontre sont visibles dans l'album photos des louveteaux-jeannettes.

Ainsi qu'un article dans l'Union
poster un commentaire

© 2011 - Scouts et Guides de France de Tinqueux et Villages Reims Sud | Contact | Plan du site | Mentions légales | Intranet | Administration | Site National